Quels avantages ? Quelles applications ?


Des propulseurs

moteur-schemaLa propulsion, c'est la raison de naître du projet ! (l'histoire se trouve par là).

Notre pale a besoin de place pour se débattre et s'auto-ajuster. Pour cela et pour d'autres bonnes raisons, les propulseurs sont circonférentiels : ils n'ont pas de moyeu central et ils sont mus en rotation par l'extérieur.

Le gain attendu en consommation d'énergie se situe autour de 30%, selon le type de navigation.

Bien sûr, vue l'allure du propulseur nous développons des pods électriques qui ont le bon goût de s'imbriquer un peu où vous le souhaitez, sans grandes conséquences sur l'agencement intérieur  d'un navire.

Ils sont excellents pour la maniabilité du navire. Les bateaux de construction utilisent des pods similaires pour faire du positionnement dynamique.

Un exemple de propulseur est celui décliné de notre prototype de petite puissance, à motorisation électrique immergée. Théoriquement, rien n'empêche le développement de puissances plus importantes. Seulement, la balance économique d'une motorisation diesel-électrique n'est pas évidente pour tous les navires.

Nous vous invitons à voir les produits et les gammes de puissance que nous envisageons de développer en priorité. Bien entendu, contactez-nous pour toute requête.


Des stators post-propulsion

Presque toutes les hélices marines existantes pourraient être optimisées. Mais pas seulement !

Un stator post-propulsion est concentrateur de puissance propulsive. Il récupère la puissance perdue dans le tourbillon aval pour la transformer en poussée supplémentaire. Selon l'hélice amont et le régime, le surplus de poussée peut atteindre les 40%, et sans avoir à tourner !

Sur les navires très optimisés, les hélices sont parfois équipées d'une jumelle appelée "contra-rotative". Elle exerce cette action de redressement de l'énergie rotative, au prix d'une seconde mécanique de mise en rotation.

Puisque nos pales auto-ajustables trouvent une incidence d'équilibre en fonction du flux relatif local, nous sommes en capacité de capter le flux tourbillonnaire sortant d'une hélice primaire, en présentant une pale avec la bonne incidence ... et sans avoir à tourner !

Cette solution est idéale pour les bateaux d'une gamme de puissance intermédiaire ou en refit. 


 

Des générateurs d'énergie

Les générateurs hydroliens et éoliens comportent le même problème que les propulseurs : le courant qu'ils reçoivent est instable. Il parait dès lors nécessaire d'introduire un jeu de pales dont l'angle s'ajuste afin de booster leur rendement.

Nous n'avons pas encore focalisé nos efforts sur cette déclinaison. Mais nous ne manquerons pas de le faire en temps opportun !