Pale auto-ajustable : comment ça fonctionne ?


C'est simple... Où plutôt : c'est complexe, mais ça ne se voit pas !

Quelques banalités introductives

Cd_Cl_ExempleToutes les pales ayant un déplacement relatif dans l'eau ou l'air produisent une traînée et une portance. Ces forces varient notamment avec l'angle d'incidence, qui est l'angle que forme la pale avec le courant amont. La traînée est -en général- assimilée à des pertes, et la portance à un effet productif.

Il existe un angle d'incidence caractéristique pour chaque pale, pour lequel on maximise le rapport Portance/Traînée. C'est l'angle de meilleure finesse (de 2-15°, selon les pales et les conditions). Pour le rendement hydrodynamique, c'est l'angle idéal.

Gato-Class-Submarine-Propeller_Mr-TinDC_flickr

Sur un propulseur, l'angle de meilleure finesse génère le max de poussée pour un couple moteur raisonnable. L'idéal ! Seulement avec une hélice fixe, ça n'arrive pas souvent...

Imaginez une hélice au démarrage, vous verrez qu'à sa base se forme une incidence parfois supérieure à 70° !

Une incidence trop prononcée produit une forte poussée mais un rendement hydrodynamique catastrophique. Toute la puissance sert à faire de gros bouillons en aval.

Cette incohérence se retrouve, dans des proportions variables, dans toutes les situations autres que celle prévue par le design de l'hélice.


Notre fil directeur : contrôler l'incidence

Ce que nous visons, c'est d'obtenir sur nos systèmes de pale une incidence mieux maîtrisée, pour toutes les situations de navigation. Mais nous voulons aussi éviter de tomber dans l'excès de technique, avec des systèmes auxiliaires chers et complexes.

Nous produisons un effet d'auto-ajustement, c'est-à-dire que nos pales trouvent une incidence d'intérêt sans aucune action extérieure, sans même devoir y penser.

Principe de la pale auto-ajustable HyG

Principe de la pale auto-ajustable HyG

Pour cela, nous articulons nos pales de manière à ce que, sous l'influence de ses propres portance et traînée, elle trouve un équilibre à l'angle d'incidence qui nous intéresse.

Ainsi, on dé-corrèle l'incidence des conditions de fonctionnement (vitesse & régime), et nos pales présentent de meilleurs rendements hydrodynamiques sur de larges plages d'utilisations.

L'invention est simple et fonctionnelle, c'est avec une grande et humble satisfaction que nous avons déposé une demande de brevet international.